Thèses |

Les soutenances en 2013

25 février 2013

Mauricio Onetto a soutenu sa thèse mention "Histoire et civilisation" intitulée Tremblements de terre dans le jardin d'Eden. Désastres, mémoire et identité au Chili (XVIe-XXIe siècle), devant un jury composé de :

Louise Bénat-Tachot (Paris-Sorbonne), Christophe Giudicelli (Paris III), Sabina Loriga (EHESS), Alain Musset (EHESS directeur de thèse), Sandrine Revet (CERI), Sébastien Velut (IHEAL).
 

27 mars 2013

Lucile Grüntz a soutenu sa thèse en anthropologie sociale intitulée Le retour des citoyens : émigration de retour du Golfe et évolutions sociales au Caire (1971-2011), devant un jury composé de :

Blandine Destremau (directrice de recherches au CNRS), Nancy Green (directrice d’études à l’EHESS, directrice de la thèse), Richard Jacquemond (professeur à l’université de Provence), Franck Mermier (directeur de recherches au CNRS) et Jocelyne Streiff-Fénart (directrice de recherches au CNRS).


Résumé

La thèse porte sur les articulations entre l’émigration égyptienne de retour des Etats du Conseil de coopération du Golfe et les évolutions de la ville du Caire de 1971 à 2011. Elle s’attache à circonscrire les influences spécifiquement imputables au phénomène migratoire dans les recompositions sociopolitiques qui marquent la période étudiée - à savoir la mise au diapason progressive de l’Egypte sous l’égide du régime militaire avec le libéralisme économique dominant à l'échelle mondiale, jusqu’à la chute dudit régime. Pour ce faire, les expériences singulières recueillies par le prisme ethnographique sont enchâssées à leurs contextes historiques et politiques : les processus différenciés de subjectivation migratoire sont rattachés aux dispositifs assurant le contrôle des flux entre le Caire et le Golfe, ainsi qu’aux économies morales dominées et dominantes d’une rive à l’autre. Ces jeux d’échelles balisent l’analyse des transferts des émigrés dans leur ville de départ et de retour, envisagés à travers leurs itinéraires urbains, leurs pratiques de consommation, de piété et de genre. Au gré de quarante ans d’allers-retours, la thèse retrace la genèse de répertoires citadins critiques, mais ambivalents, en se gardant des généralisations que suscite le phénomène migratoire.

 

11 décembre 2013

Maria Dolores Linares
soutient à l'Université de Buenos Aires sa thèse intitulée Conflit, identité et frontière dans le processus d’intégration Sud-Américain. Le cas Posadas-Encarnacion.


Jury : Alain Musset, directeur de thèse, EHESS ; Roberto Abinzano, Universidad Nacional de Misiones (Argentine) ; Anne-Laure Amilhat-Szary, Université Grenoble I ; Veronica Giménez Béliveau, Universidad de Buenos Aires ; Susana Sassone, CONICET-IMHICIHU (Argentine) ; Sébastien Velut, Université Paris III – Sorbonne Nouvelle.

Résumé

Les transformations économiques et territoriales produites dans le cadre du processus d'intégration du Mercosur ont influé d'une manière particulière les zones frontières entre ces pays-membres. En plus des réformes douanières et migratoires, l'inauguration de ponts a changé les modes de vie à la frontière argentine avec l'Uruguay, le Brésil et le Paraguay. Le pont Sain Roque González de Santa Cruz qui unit les villes de Posées (Argentine) et Incarnation (Paraguay) est, dès 1992, la scène de manifestations sociales transfrontalières.Cette thèse fait le point sur les représentations sociales chez les habitants de la frontière et les revendications identitaires sociales générées par la construction de ce pont. Le traitement de cette actualité par la presse de ces deux pays aux échelons locaux et nationaux ainsi que des entrevues en profondeur acteurs représentatifs de la frontière dans les deux entreprises locales constituent les matériaux de cette étude. L'analyse qualitative de ces discours donne à comprendre le fonctionnement de chacune des deux sociétés de frontières matérielles et symboliques et l'émergence de nouvelles identités frontière, non seulement par rapport à «l'autre», mais aussi par rapport au pouvoir central, à savoir l'État national.
 

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Aménagement des villes et mobilisations sociales

Ce colloque abordera les diverses formes de mobilisations collectives qui ont pris les villes comme objet depuis le Moyen Âge en Europe. À partir d’études de cas, fondées sur une enquête empirique qui met en valeur la diversité des corpus mobilisables, il s’agit de cerner les relations sociales qui s’élaborent au moment où divers groupes sociaux voient l’espace matériel dans lequel ils s’inscrivent se modifier.

Lire la suite

Dynamique et résilience des réseaux routiers : archéogéographes et archéologues en Île-de-France

Les auteurs retracent l'histoire des réflexions relatives à la route, telles qu'elles sont mobilisées par l'archéologie, de façon à réinterroger, en partant du terrain, les concepts, les méthodes et les vocabulaires. La portée des résultats dépasse ainsi le cadre régional de l’étude et participe au renouveau actuel de la réflexion concernant les voies de circulation, en sciences humaines et sociales

Lire la suite

Computer Applications & Quantitative Methods in Archaeology

L'Université Paris 1 et l'EHESS accueillent le CAA2014 (Computer Applications & Quantitative Methods in Archaeology) pour la première fois en France.

Lire la suite

Conflit, identité et frontière dans le processus d'intégration Sud-Américain. Le cas Posadas-Encarnacion

Soutenance de thèse de Maria Dolores Linares à Buenos Aires.

Lire la suite

Autour de l'ouvrage « Aménager la ville. les centres urbains français entre conservation et rénovation (de 1943 à nos jours) »

Les Lundis du CRH

Lire la suite

EHESS-CRH

GGh-Terres

190-198 avenue de France
75013 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 24 42
ou : +33 (0)1 49 54 25 74
Fax : +33(0)1 49 54 23 99

Dernière modification :
28/03/2017