Recherches |

Villes et capitales

Participants : Isabelle Backouche, Alain Musset, Geneviève Tranchand, Nancy L. Green, Marie-Vic Ozouf-Marignier, Annie Sevin, Annick Tanter-Toubon.
 

Cet axe thématique articule la notion de ville et celle de capitale, tentant, à partir d’enquêtes empiriques disséminées dans l’espace et dans le temps, de comprendre les modalités d’articulation entre les deux objets. En effet, les effets du statut de capitale sont perceptibles à plusieurs échelles. Sur la ville elle-même (démographie, tissu urbain, monumentalité), mais également dans les relations que cette dernière entretient avec le territoire dans lequel elle s’inscrit. La déclinaison d’approches empiriques permettra également d’éclaircir la question de l’unicité ou de la multiplicité de la capitale et surtout, les contextes qui déterminent la démultiplication, ou le nomadisme, d’une capitale.

- Le cas parisien appréhendé par Isabelle Backouche sur les liens qui ont pu exister entre la résorption des îlots insalubres au XXe siècle et la question de la Zone, ceinture d’habitat spontané qui a enserré Paris jusque dans les années 1950. Plusieurs livres sont parus sur cette question  : Isabelle Backouche, Aménager la ville. Les centres urbains français entre conservation et rénovation (de 1943 à nos jours), Paris, Armand Colin, 2013, 448 p. et Paris transformé. Le Marais, 1900-1980 : de l’îlot insalubre au secteur sauvegardé, Paris, Creaphis, Lieux Habités, 2016, 440 p.

- Le cas de Mexicali, capitale de l’Etat de Basse Californie et ville-frontière, séparée de sa voisine Calexico par un véritable mur qui coupe en deux le tissu urbain aujourd’hui. Alain Musset aborde également le cas de villes déplacées, notamment Guatemala Ciudad, déplacée trois fois au cours de l’époque coloniale (dernier en date : 1775), suite à des éruptions volcaniques et des tremblements de terre.

- Réflexion menée par Nancy L. Green sur l’empreinte laissée par les expatriés d’hier et d’aujourd’hui dans la ville (utilisant comme exemples Paris ainsi que New York et d’autres villes américaines). Elle a publié deux pouvrages :

Les Américains de Paris : hommes d'affaires, comtesses et jeunes oisifs, 1880-1941, Paris, Belin, 2014, 408 p. et The Other Americans in Paris. Businessmen, Countesses, Wayward Youth, 1880-1941, Chicago, The University of Chicago Press, 2014,  352 p.

- Étude des rapports concurrentiels entre ville et province en Italie, notamment à partir du cas de Milan dans le cadre des débats sur la « ville métropolitaine ». Annick Tabter-Toubon mène plus précisément deux axes de réflexion : le réemploi du passé dans la création d´une nouvelle « petite province » (provincia di Monza e della Brianza) instituée en 2004 en proche périphérie de Milan et qui se soustrait ainsi à la domination politique de la province urbaine.

- Enquête menée par Marie-Vic Ozouf-Marignier et Annie Sevin sur le passage de la « capitale provinciale » en « capitale régionale » sous le Second Empire. Les conditions de cette apparition, ses usages et les définitions dont elle fait l’objet, dans les discours et les pratiques attachés à un remodelage de l’organisation du territoire en France du milieu du XIXe et au début du XXe siècle seront interrogées.

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

EHESS-CRH

GGh-Terres

54 bd Raspail
75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 49 54 24 42
ou : +33 (0)1 49 54 25 74
Fax : +33(0)1 49 54 23 99

Dernière modification :
29/11/2021