Composition du GGH-Terres | Membres

Alice Ingold

Coordonnées professionnelles

EHESS-CRH

Bureau B 04-08

54, boulevard Raspail
75006 Paris



 

alice.ingold[at]ehess.fr

01 49 54 25 47

Maîtresse de conférences à l'EHESS

Responsabilités scientifiques et éditoriales

Membre du Conseil pédagogique de la formation doctorale « Territoire, société, développement » de l’EHESS
 

Depuis 2008 : membre du Conseil scientifique de la ville de Paris
 

A été membre du Conseil scientifique des «  RDV franciliens du développement durable » du réseau R2DS d’Ile de France
 

Collaboratrice scientifique du Comité de rédaction de la revue Quaderni storici

Correspondante de la Commission Histoire de la Cartographie du Comité français de cartographie
 

A été directrice des éditions de l’EHESS entre 2004 et 2007.

 

Thèmes de Recherches (Research fields)

Construire une histoire politique et sociale des ressources de l’environnement (XIXe-XXe siècle)
 

Analyser les savoirs sur les territoires et les eaux (savoirs savants, savoirs techniques, savoirs juridiques et savoirs populaires) et les modalités de leur circulation transnationale
 

Identifier les modèles politiques de gouvernement de la nature depuis la Révolution française, entre administration et justice

 

Groupes de travail

Coordinatrice du programme de recherche École française de Rome, EHESS, Université de Trente (2009-2011) : Entre État et sociétés locales, la fabrique des savoirs pour gouverner le territoire (XVIIe-XIXe siècle).
 

Chercheur associée à l’ANR Kindunos porté par Grégory Quenet (2009-2012). Première école d’été européenne d’histoire de l’environnement.
 

Co-fondatrice avec Anne Conchon (Paris I-Sorbonne) et coordinatrice du programme de recherche Les territoires des ressources naturelles : échelles et géographie des savoirs (soutenu par l’École wfrançaise de Rome, l’EHESS et l’IDHE, 2003-2007). Publication en cours.
 

Coordinatrice avec Julien Dubouloz, Catherine Saliou, Antonio Stopani et Jean-Pierre Van Staëvel du programme de recherche « Droits du sol, modes d’appropriation et conflits d’usage dans le monde méditerranéen de l’Antiquité à l’époque contemporaine » (soutenu par l’École française de Rome et l’EHESS, 2002-2006).


Bibliographie

Ouvrage
 

J. Dubouloz et A. Ingold (eds.), Faire la preuve de la propriété. Droits et savoirs en Méditerranée (Antiquité-Temps modernes), Rome, Ecole française de Rome, 2012, 342 p.

Négocier la ville. Projet urbain, société et fascisme à Milan, Paris-Rome, Éditions de l’E.H.E.S.S., en co-édition avec l’École Française de Rome, B.E.F.A.R., n°316, 2003, 422 p.

 

Chapitres dans ouvrages de recherche
 

« ‘Una storia di Roma controluce’ : l’avenir des modèles antiques dans les politiques agraires fascistes », dans G. Salmeri (ed), Fascismo e antichità. Tra retorica e pratica, Pise, Edizioni Plus Università di Pisa (sous presse).
 

« Cartographier pour naturaliser au XIXe siècle. Les ingénieurs des mines et la Carte hydrographique d’Italie », dansP. Laborier, F. Audren, P. Napoli et J. Vogel (eds.), Les sciences camérales : activités pratiques et histoire des dispositifs publics, Paris, PUF, 2011, p. 539-563.
 

« L’eau entre savoirs locaux et savoirs d’experts », dansN. Blanc et S. Bonnin (dir.), Grands barrages et habitants, Paris, éditions MSH et Quae, 2008, 157-168.
 

« Municipalisation et modernisation d’un réseau traditionnel, résistances des propriétaires et des usagers (Milan 1865-1885) », dans D. Bocquet et S. Fettah (eds) Réseaux techniques et conflits de pouvoir. Les dynamiques historiques des villes contemporaines, Rome, École française de Rome, 2007, p. 137-165.
 

« Enquête, réforme, gestion. Les institutions de gouvernement des eaux à Milan à la fin du XIXe siècle », dans R. Bordone, P. Guglielmotti, S. Lombardini, A. Torre (dir.), Lo spazio politico locale in età medievale, moderna e contemporanea, Alessandria, Edizioni dell’Orso, 2007, 225-250.
 

« Naming and mapping national resources in Italy (19th century): propositions for a history of categorizing ’natural resources’ », dans M. Armiero (ed), Views from the South. Environmental Stories from the Mediterranean World (19th-20th centuries), Naples, Consiglio Nazionale delle Ricerche, Istituto di studi sulla Società del Mediterraneao, 2006, p. 51-65.
 

« Il progetto urbano, un nuovo oggetto di ricerca? Fonti, attori, saperi », dans E. Iachello (ed), I saperi della città. Storia e città nell’età moderna, Palerme, L’Epos Editore, 2006, p. 217-226.
 

« Une croissance immobile ? Propriétaires, valeurs et définition de la centralité à Milan dans l’entre-deux-guerres », dans Ph. Lavastre et R. Mas (eds.), Propiedad urbana y crecimento de la ciudad, Madrid, Casa de Velãsquez, Ediciones de la Universidad Autònoma de Madrid, 2005, p. 203-224.

 

Articles dans revues à comité de lecture
 

Écrire la nature. De l’histoire sociale à la question environnementale ?, Annales HSS, janvier-mars 2011 (1), p. 11-29.
 

Gouverner les eaux courantes en France au XIXe siècle. Administration, droits et savoirs, Annales HSS, janvier-mars 2011 (1), p. 69-104.
 

“Cartografare le acque come risorse « naturali » nell’Ottocento. La Carta Idrografica d’Italia e gli engegneri delle miniere”, Contemporanea, 2010 (1)
 

To Historicize or Naturalize Nature : Hydraulic Communities and Administrative States in Nineteenth-Century Europe, French Historical Studies 2009 (vol. 32, n° 3) : 385-417 (résumé)
 

« Les sociétés d’irrigation : bien commun et action collective »,Entreprises et Histoire 2008 (50) : 19-35
 

« Ville d’eau, ville de ciment : jardins et usages du paysage à Milan sous le fascisme », Rives nord-méditerranéennes (23), 2006, p. 89-107.
 

« Savoirs urbains et construction nationale. La ville, au-delà de l’état-nation ? », Revue d’Histoire des Sciences Humaines 2005 (12): 55-77.
 

 « Expertiser la ville ? L’ingénieur, l’expert et le propriétaire face au projet urbain à Milan sous le fascisme, Histoire urbaine (14), 2005, p. 29-46.
 

« Proprietari, inquilini e commissioni di conciliazione a Milano (1910-1922) », Quaderni storici, 2003, 113, p. 437-451.
 

« Les territoires de l’Unité : la ville, entre historiographie française du Risorgimento et histoire urbaine », Rassegna storica del Risorgimento italiano, an. 2003, fasc. 2, p. 275-292.
 

« Francia e Italia : panorama di storia urbana », Storia urbana (82-83), 1998, p. 151-176.

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Aménagement des villes et mobilisations sociales

Ce colloque abordera les diverses formes de mobilisations collectives qui ont pris les villes comme objet depuis le Moyen Âge en Europe. À partir d’études de cas, fondées sur une enquête empirique qui met en valeur la diversité des corpus mobilisables, il s’agit de cerner les relations sociales qui s’élaborent au moment où divers groupes sociaux voient l’espace matériel dans lequel ils s’inscrivent se modifier.

Lire la suite

Dynamique et résilience des réseaux routiers : archéogéographes et archéologues en Île-de-France

Les auteurs retracent l'histoire des réflexions relatives à la route, telles qu'elles sont mobilisées par l'archéologie, de façon à réinterroger, en partant du terrain, les concepts, les méthodes et les vocabulaires. La portée des résultats dépasse ainsi le cadre régional de l’étude et participe au renouveau actuel de la réflexion concernant les voies de circulation, en sciences humaines et sociales

Lire la suite

Computer Applications & Quantitative Methods in Archaeology

L'Université Paris 1 et l'EHESS accueillent le CAA2014 (Computer Applications & Quantitative Methods in Archaeology) pour la première fois en France.

Lire la suite

Conflit, identité et frontière dans le processus d'intégration Sud-Américain. Le cas Posadas-Encarnacion

Soutenance de thèse de Maria Dolores Linares à Buenos Aires.

Lire la suite

Autour de l'ouvrage « Aménager la ville. les centres urbains français entre conservation et rénovation (de 1943 à nos jours) »

Les Lundis du CRH

Lire la suite

EHESS-CRH

GGh-Terres

54 bd Raspail
75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 49 54 24 42
ou : +33 (0)1 49 54 25 74
Fax : +33(0)1 49 54 23 99

Dernière modification :
08/11/2017